La liberté religieuse est un droit fondamental de l’homme
Publication : 25 mai, 2014 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Croyances, Droit humanitaire | Commentaire(s) (Un commentaire)

Arrivé en Jordanie, première étape d’un voyage de trois jours dans le Moyen-Orient, le  Pape François a appelé à une fin «urgente» de la guerre civile en Syrie. Le souverain pontife a salué le roi Abdallah de Jordanie pour son effort dans le maintien du «climat de sereine coexistence » entre chrétiens et musulmans dans son pays. « La liberté religieuse est en effet un droit fondamental de l’être humain. Je souhaite de toutes mes forces que ce principe soit respecté non seulement dans le Moyen-Orient mais aussi à travers le monde entier», a-t-il dit. Le pape François est arrivé à l’aéroport international d’Amman où il a été accueilli par une garde d’honneur, ainsi que le prince Ghazi bin Mohammed, principal conseiller du roi pour les affaires religieuses , avant de se rendre au palais royal.

« L’islam de la Paix »

Dans son discours de palais, le Pape a remercié les autorités locales pour «l’accueil généreux» réservé aux réfugiés syriens. On estime qu’il y a 600 000 réfugiés du conflit syrien vivant dans des camps en Jordanie. « Je remercie les autorités du royaume pour tout ce qu’ils font et je les encourage à persévérer dans leurs efforts pour obtenir une paix durable dans toute la région. Cet objectif nécessite – de toute urgence- qu’une solution pacifique soit trouvée à la crise en Syrie, ainsi qu’une solution juste au conflit israélo-palestinien. La paix n’a pas de prix, elle ne s’achète pas. Elle se construit patiemment par des actions quotidiennes- grandes ou petites- qui jalonnent la vie de tous les jours», a-t-il ajouté.

Le pape a rencontré 600 réfugiés du conflit à Bathany, près du site où Jésus aurait été baptisé. Là, il a déclaré que le véritable esprit de l’Islam, c’est « l’islam de la paix ».

«Etat palestinien»

Au cours de son voyage de trois jours, le pape se rendra dans la ville de Bethléem en Cisjordanie avant de se rendre à Jérusalem. Il visitera un camp de réfugiés palestiniens dimanche. D’Amman, il se rendra directement dans la ville de Bethléem en Cisjordanie.

C’est la première fois qu’un pape atterri en Cisjordanie plutôt que à Tel-Aviv. C’est un clin d’œil du Vatican aux partisans d’un «Etat palestinien».

Techniquement, la principale raison du voyage du pape est la célébration du 50ème anniversaire d’une rencontre historique à Jérusalem entre catholiques et orthodoxe, après 900 ans de schisme.

Notis©2014

Illustration : Le Pape François priant devant le Jourdain, le site du baptême du Christ, dans le cadre de sa visite en Terre Sainte (Crédit photo : AP)


Étiquettes : , , , , ,