Nat King Cole : La Peur du Noir
Publication : 24 mai, 2014 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Culture | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Le pianiste et « crooner », Nat King Cole, première étoile noire apparue à la télévision, a subi une campagne de violence à caractère raciste de la part de ses voisins blancs. Un documentaire diffusé par la chaine publique anglaise, BBC4, révèle les mois de manifestions menées contre sa famille, suite à son aménagement dans un quartier réservé à l’«establishment», Hancock Park de Los Angeles (Hollywood) : Son chien est empoisonné, sa pelouse saccagée et l’on y voit une pancarte avec l’inscription « n *****» (sale nègre). Nat King Cole est devenue la première personnalité noire à vivre dans la banlieue aisée de Los Angeles, où logeaient des célébrités comme Howard Hughes, Katherine Hepburn et Mae West.

Bataille juridique

Mais son arrivée dans le quartier, en 1948, a suscité la protestation des autres résidents, regroupés au sein de  l’Association des Propriétaires de Hancock Park. Cette association entama une bataille juridique afin d’empêcher Nat King Cole d’acheter une maison dans le quartier. Elle fut déboutée, puis tenta d’acheter elle-même ladite maison. Les avocats de l’association ont soulevé l’argument selon lequel les titres de propriété des maisons construite dans cette zone étaient réservés aux blancs et excluaient «toutes les personnes dont le sang n’est pas entièrement celle de la race blanche »-à l’exception des fonctionnaires fédéraux. Cet argument fut rejeté, en vertu d’une nouvelle jurisprudence de la Cour suprême déclarant inconstitutionnelles les clauses de propriété racialement restrictives. C’est ainsi que le pianiste de jazz finalisa l’achat de sa nouvelle habitation.

Sale temps

Le documentaire est constitué de plusieurs témoignages de la famille et des amis du « crooner » – y compris son épouse Maria, et son collègue Harry Belafonte. Selon ce dernier, « Ce n’était pas une période facile pour lui (Nat King Cole) et sa famille; personne ne voulait de lui ». Dans une de ses dernières entrevues avant sa mort en 2012, sa veuve Mme Cole a déclaré: « Ils nous ont vraiment fait savoir qu’ils ne voulaient pas de gens indésirables là. Je ne sais pas comment ils ont eu le courage de le dire. » Leur fille, Timolin, garde en mémoire l’image de la pelouse saccagé, brûlé et le mot «n ***** ». Leur chien aurait été également tué, suite à ce déchainement de haine. « Quelqu’un a jeté de la viande empoisonnée par-dessus le mur. Il l’a mangé et il en est mort » a-t-elle déclaré.

Notis©2014

Sources : « Nat King Cole : Afraid of the Dark », réalisé et produit par Jon Brewer
Discographie de Nat King Cole ici


Étiquettes : , , , , ,