«J’ai perdu la foi et je suis un homme heureux»
Publication : 2 mars, 2014 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Croyances, Sport | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

En 1991, sa foi chrétienne était si forte que le jeune Jonathan Edwards, fils d’un pasteur, refusa de participer à une compétition qualificative pour les Championnats du monde d’athlétisme, parce que cette compétition avait lieu un dimanche, jour du Seigneur. Mais en 2007, Edwards donna sa démission à la chaîne de radio publique, BBC, pour laquelle il présentait une émission religieuse. Il révéla pour la première fois qu’il traversait «une tourmente personnelle, après avoir perdu sa foi en Dieu». A 47 ans, l’ancien champion olympique d’athlétisme a finalement parlé  d’abandonner définitivement le christianisme.

«Je viens d’arrêter de croire en Dieu. Je ne vais pas à l’église, non plus», a déclaré celui qui détient encore le record du monde du triple saut décroché à l’âge de 19 ans. Jonathan Edwards a ajouté : «Je suis heureux et en parfaite santé morale et physique. Je ne regrette pas ma foi. À bien des égards, je me sens plus heureux sans elle. Je ne sais pas si cet état de bien-être est lié à la perte de ma foi ou si la situation aurait été pareille avec elle. Reste que jamais je ne me suis senti aussi bien dans la vie que je mène».

Jonathan Edwards est actuellement présentateur d’une émission de sport sur la BBC. Il est le père d’un petit garçon, Sam, et marié à Alison qui travaille au sein d’une église. Il affirme que son changement de « cœur » n’a causé un problème au sein de sa famille.

Edwards, qui a déjà refusé de participer à un concours de sélection aux jeux olympiques se tenant le dimanche, a déclaré: « pendant longtemps, je n’ai jamais douté un instant sur l’existence Dieu. Mais, aujourd’hui, pourquoi ai-je tant de doutes sur le sujet aujourd’hui ? Il s’agit d’une question extrêmement complexe et profondément personnelle. Je suis sûr qu’il y a beaucoup de gens qui ont des pensées fausses à mon sujet. Je pense que la morale est une base qui est partagée par des gens de toutes les confessions ».

Dans une entrevue enregistrée en 2010 par la chaîne Sky-News, Edwards a parlé de sa perte de la foi à plusieurs reprises et il a admis être « un peu gêné » par son passé de chrétien engagé: « Je pense que j’étais probablement très étroit d’esprit et fondamental dans mon point de vue, ce qui était un peu effrayant. Je croyais que ce que je croyais était la vérité. Pour certaines positions extrêmes, j’éprouve de la gêné aujourd’hui. Mais, dans l’ensemble je n’ai pas de regrets »

Notis©2014


Étiquettes : , , , ,