Les Unions Courtes
Publication : 7 février, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : NTIC, Société | Commentaire(s) (2 commentaires)

Une étude décryptant l’impact de la société moderne sur la vie romantique révèle que les couples sont désormais susceptibles de mettre fin à leurs relations après seulement deux ans et neuf mois.

La majorité des personnes interrogées affirment que les médias sociaux sont responsables de ces ruptures précoces. La plupart de ces personnes avait entamé ou finalisé une procédure de divorce ou de rupture d’union libre au cours des deux dernières années. En outre, aucun des participants au sondage n’avaient des enfants avec leur ex-partenaire. Cette nouvelle norme de relation sentimentale s’applique aussi bien aux couples mariés (24%) qu’aux couples célibataires, vivant ensemble (41%) ou séparément (35%).

Sans surprise la majorité des participants et leurs ex-partenaires (79%) étaient des utilisateurs actifs des sites de médias sociaux tels que Facebook, Twitter et Instagram avant la rupture de leur relation. Près de 36% des participants ont admis avoir rencontré leur ex-partenaire en ligne, par le biais soit des médias sociaux soit d’un site de rencontres. Plus de la moitié (54%) estiment que les médias sociaux ont joué un rôle substantiel dans la disparition de leur relation, avec 34% des personnes interrogées qui ont dit que leur ex-partenaire a tissé une nouvelle rencontre sur la toile des médias sociaux ou flirté avec d’autres personnes via les médias sociaux. Un autre cinquième (23%) des participants ont dit avoir précipité la rupture de leur relation, au vu des informations fournies par les médias sociaux sur le profil de leur ex-partenaire. Tandis que 17% ont reproché à leur (ex)autre moitié de passer trop de temps sur les médias sociaux et de ne pas leur accorder de temps pour discuter. 12% des couples qui ont établi leur couple grâce ces mêmes médias ont tout simplement réalisé que leur relation était une erreur.

Au demeurant, cette étude semble montrer que les relations modernes, quelque soit leur nature, ont une durée de vie plus courte, en raison d’une vie sociale trépidante, ayant horreur de la routine et gouvernée par la technologie.

Notis©2014


Étiquettes : , , ,