Les dangers du «after-hours»
Publication : 10 janvier, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : R.H., Santé | Commentaire(s) (Un commentaire)

Un nombre croissant du personnel salarié travaille, hors du bureau et en dehors (au-delà) des heures légales, dans le but de « booster » leur carrière et donc de gagner plus d’argent. Mais, cet acharnement à vouloir toujours plus constitue un risque pour leur bien-être. Des chercheurs issus de plusieurs grandes écoles de commerce ont déclaré que la plupart des entreprises ignorent les problèmes que rencontrent leurs employés, souvent les meilleurs, qui veillent toute la nuit pour vérifier les emails et sont en proie à l’anxiété lorsqu’ils sont séparés de leur ordinateur.

Les perturbations

Selon Cristina Quinones-Garcia, professeur au Northampton Business School: « Les personnes qui utilisent la technologie pour travailler en dehors des heures de bureau ont tendance à avoir beaucoup de succès dans leur service, mais sont exposés à un risque élevé de développer des problèmes de santé. » Quant à Nada Kakabadse, professeur de science politique et d’éthique au Henley School of Business, il a déclaré que les bourreaux du travail sont susceptibles de traverser une frontière invisible et commencer à utiliser l’Internet plus que ce que recommande une bonne santé.

Lire aussi : Le burn-aout

Des activités naturelles comme manger et dormir peuvent devenir une charge difficilement supportable pour beaucoup d’entre eux. Certains peuvent commencer à souffrir des symptômes de sevrage quand ils sont séparés de leur ordinateur. Ils passent de plus en plus de temps en ligne, se réveillent au moins trois fois par nuit pour vérifier les emails. Finalement, ils commencent à perdre la raison et enchaînent des erreurs.

La charte NTIC

L’étude qui a porté sur 516 hommes et femmes âgés entre 18-65 ans, montre  que les personnes  qui encourent le risque de développer une dépendance à l’internet ne sont pas les jeunes ou les chômeurs, mais des acharnés du travail occupant généralement des bons postes d’emplois à haute responsabilité. Les chercheurs ont également constaté que les travailleurs devenus accros à internet sont plus susceptibles de souffrir de l’isolement, la dépression et l’anxiété.

Enfin, les auteurs de l’étude recommandent une prise de conscience par les employeurs des risques pour la santé du salarié et l’élaboration de lignes directrices ou charte d’utilisation d’internet en dehors du bureau en toute sécurité.

Notis©2014


Étiquettes : , ,