Comment démissionner en toute sérénité?
Publication : 14 janvier, 2014 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (2 commentaires)

Le contrat de travail à durée indéterminée peut être rompu par chacune des parties à tout moment. On parle de licenciement lorsque la décision émane de l’employeur. On parle de démission, lorsque le salarié rompe le contrat de travail à durée indéterminée de sa propre initiative, à condition de manifester clairement sa volonté de démissionner et de respecter le délai de préavis éventuellement prévu, sauf dispense accordée par l’employeur ou prévue par la convention collective. Voici quelques règles pour garantir un bon déroulement de son départ, sans se brouiller avec son employeur.

Réfléchissez bien

Réfléchissez bien avant de prendre la décision de quitter définitivement l’entreprise.

Interrogez-vous sur la raison véritable de votre départ. Une opportunité interne (par exemple une augmentation) ne pourrait-elle pas combler vos désirs ou vous retenir?

Démission par voie orale

Dès que vous vous êtes décidé, il faut mettre votre supérieur direct au courant. Cela se fait généralement par voie oral. Sachez d’avance ce que vous allez lui dire. Votre patron voudra vraisemblablement connaître les motifs de votre démission et vous questionnera sur votre nouveau travail. Faites-vous une idée claire de ce que vous visez, de ce que vous êtes prêt à concéder. Vous n’êtes pas, en principe, obligé de motiver votre décision.

Préparez-vous à la réaction de votre supérieur.

Il est possible qu’il réagisse de manière sereine et qu’il vous souhaite la meilleure carrière qui soit. Mais il se peut aussi qu’il se fâche et vous fasse toutes sortes de reproches.

Essayez d’adopter un ton positif et professionnel.

Rappelez-vous que la majorité des gens ont tendance à ne garder en mémoire que la première et la dernière impression. Ne perdez pas de vue que vous serez peut-être appelé à rencontrer votre supérieur dans d’autres circonstances professionnelles.

Démission par voie écrite

Il ne suffit pas d’informer votre patron oralement de votre désir de partir. Votre démission ne sera valable que si elle est signifiée par :

*envoi recommandé : Elle prend alors cours le troisième jour ouvrable (tous les jours de la semaine, sauf le dimanche et les jours fériés) suivant l’envoi, le récépissé de la poste faisant foi.

*exploit d’huissier : Elle prend alors cours au plus tôt le jour suivant l’exploit d’huissier.

*par la remise de la main à la main d’une lettre de démission du travailleur à l’employeur. Ce dernier doit signer un double de la lettre pour réception. Votre démission prendra cours immédiatement, c’est-à-dire le jour de la remise de la lettre.


Étiquettes : ,