Un Cyber-Lundi après un Weekend Noir
Publication : 1 décembre, 2013 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Economie, NTIC | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

La « folie » commerciale qui s’empare des Nord Américains au lendemain de la fête de Thanksgiving a encore tenu toutes ses promesses. Malgré les bousculades et débordements consécutifs à la ruée de 140 millions de consommateurs,  le « Black Friday » a généré plus de profit que les précédentes éditions. D’après les premiers chiffres publiés le lendemain matin, le grand gagnant de cette solde traditionnelle est la vente en ligne. Et ce n’est pas fini, car le lundi 01 décembre risque d’être encore plus « Cyberique».

La folie emporte le Thanksgiving

Selon les estimations des ventes du week-end de Thanksgiving, les Américains auraient dépensé 12,3 milliards de dollars au total pendant les deux jours de soldes – jeudi de Thanksgiving et « Vendredi noir » – un montant en hausse de 2,3 % par rapport à la même période de 2012. Selon les spécialistes du consumérisme américain, l’ouverture des magasins dès le jeudi, un phénomène nouveau qui transforme la sacro-sainte réunion familiale de Thanksgiving, a attiré plus de monde que l’an dernier, et fait baisser de 11,4 % la fréquentation des magasins le vendredi, jour où les ventes ont baissé de 13,2 % en valeur. « L’expérience du Black Friday change : davantage de clients choisissent de se déplacer dès le jour de Thanksgiving », a commenté Bill Martin, fondateur du cabinet « ShopperTrak ».

Lire aussi : le vendredi fou

Les ventes en ligne gagnent du terrain

Selon des chiffres publiés dès samedi matin par deux géants de l’informatique, IBM et Adobe, les ventes en ligne ont représenté quelque 1,06 milliard de dollars le seul jour de Thanksgiving, un montant supérieur de 18 % à celui de l’an dernier. Elles ont atteint 1,93 milliard le lendemain dit « Vendredi noir », jour où les Américains se ruent dans les magasins, dans des mêlées parfois épiques et mortelles, en hausse de 39 % sur un an. Les ventes sur appareils mobiles ont représenté 24,2 % du total, selon Adobe (21,8 % selon IBM), les achats sur tablettes comptant pour 15,6 % de ces ventes et ceux sur smartphones 8,6 %. Les deux sociétés s’accordent à dire que les utilisateurs d’appareils Apple ont dépensé plus que ceux d’appareils équipés du système Android de Google.

Selon Adobe, sur les quelque 3 milliards de dollars de ventes en ligne réalisées sur ces deux jours, 417 millions de dollars représentaient des achats effectués sur les tablettes iPad et 126 millions de dollars sur des iPhone, tandis que les téléphones Android ont servi à des achats évalués à 106 millions de dollars et les tablettes Android à 42 millions de dollars.

Pour IBM, les tablettes ont servi à 14,4 % des achats en ligne, contre 7,2 % pour les smartphones. En moyenne, les utilisateurs de tablettes ont dépensé 132,75 dollars et les utilisateurs de smartphones 115,63 dollars. Mais là aussi, les détenteurs d’iPad et iPhone ont dépensé plus : 127,92 dollars en moyenne, contre 105,20 dollars pour les utilisateurs d’appareils sous Android. Les ventes à partir d’appareils Apple ont représenté 18,1 % des ventes totales sur internet, contre 3,5% pour Android. Ces chiffres ne portent que sur les ventes en ligne.

Lire aussi : Apple peut-il « croquer » Google?

Lundi plus Cyber et sécurisé

Depuis 2005, les revendeurs en ligne avancent que leurs ventes augmentent de façon substantielle le lundi suivant le Thanksgiving, une tendance qui provoque des réductions  massives et d’importantes promotions lors de cette journée. Tant et si bien que le Cyber Monday est aujourd’hui un terme de marketing également utilisé par des vendeurs en ligne établis ailleurs qu’en Amérique du nord (Royaume unis, Portugal, Brésil, Chine, France, Allemagne…)

Vu la frénésie encore palpable, il ne sera pas surprenant que cette année, le Cyber Monday qui débarque ce 02 décembre soit encore meilleur en terme de flux et reflux numérique. L’an dernier le Cyber ​​Monday a dépassé son record de ventes, avec un million de transactions, soit une augmentation de 30% comparativement aux résultats de 2011, selon IBM Digital Analytics. Selon le site comScore, le cyber Monday de l’année dernière a généré des ventes d’un montant de 42.3 milliards de dollar.

Vu le nombre croissant des détaillants sur le Cyber ​​Monday, il est plus que conseillé d’être très prudent avant de s’y hasarder :

*Assurez-vous que vous achetez à partir d’un site sécurisé et digne de confiance. La première chose que vous devrez faire est de regarder l’URL et vous assurez qu’il porte la mention « HTTPS ».

*Ne cliquez jamais sur des URL insérés dans les messages électroniques. Les e-mails du genre « Cyber ​​Lundi Impressionnant, c’est ici ! » sont des escroqueries de haute volée. En général lorsqu’une affaire semble trop belle pour être vraie, allez voir ailleurs.

*Si vous faites vos achats sur votre téléphone ou tablette, assurez-vous d’entrer des informations sur votre carte de crédit par le biais de sites de confiance. Si vous utilisez le WiFi gratuit, sachez que vos renseignements personnels sont accessibles à d’autres personnes. Ne faire donc des achats que sur un réseau Wi-Fi protégé par un mot de passe. Après la transaction, changez de mot de passe. Cela vous permettra de brouiller les pistes que voudrait suivre un pirate pour vous atteindre.

*Assurez-vous que votre logiciel antivirus est à jour.

*Utilisez la dernière version de votre navigateur. La plupart des navigateurs offrent une protection pop-up qui vous empêchera de cliquer accidentellement sur ​​une arnaque.

*Si possible, utilisez une carte de crédit au lieu d’une carte de débit. Les cartes de débit sont directement liées à votre compte bancaire, ce qui constitue une aubaine pour le plus vulgaire des voleurs. Les cartes de crédit fixent généralement des limites de dépense et protègent votre identité.

Notis©2014


Étiquettes : , , ,