L’échec est le fondement de l’innovation
Publication : 14 novembre, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Management, R.H. | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Dans la société, surtout les grandes entreprises, le fait de ne pas atteindre un objectif est un signe d’incompétence et une source de sanctions diverses (amende, reclassement, licenciement…). Dans ces conditions, la peur de l’échec pousse des personnes potentiellement douées à demeurer dans l’inertie. Or toute entreprise à besoin d’innovation pour durer. Et l’innovation passe par des désillusions. Encourager les employés à innover sans craindre l’échec engendre un état d’esprit propice à la croissance. A condition que des règles soient préalablement et clairement définies.

L’échec intelligent

Il faut créer un environnement où l’échec ne soit pas une fin en soit ou la fin du monde. Il n’est nullement question de laisser les employés faire n’importe quoi ; il s’agit de définir le contexte spécifique favorable à « l’échec intelligent ». Cet environnement doit encourager la curiosité et la gestion des résultats positifs ou déficitaires. Les employés doivent savoir les limites à l’intérieur desquelles l’erreur est admise. Si ces limites ne sont pas définies, l’échec risque de tuer la créativité et favoriser le découragement.

Lire aussi : La motivation

La leçon de l’échec

Une organisation moderne est celle où une nouvelle réflexion est encouragée et l’ancienne façon de penser susceptible d’être contestée par ses membres. Le grand catalyseur de ce type d’organisation est la libération des forces inhibitrices. Pour que la culture de l’innovation se développe en son sein, l’organisation doit non seulement accepter l’échec mais aussi le célébrer. C’est de cette façon que l’employé acquière la confiance nécessaire pour aller au-delà de sa capacité et faire quelque chose de grand.

Lire aussi : Apprendre à se connaître

La transparence

On ne maîtrise bien que ce que l’on connait, et, mieux encore, que l’on est capable de mesurer. Les organisations qui ne permettent pas à leurs employés d’échouer, peuvent rencontrer le succès à court terme, mais auront du mal à naviguer dans le long terme. Dans le contexte économique actuel, particulièrement difficile, la seule façon de réussir est de sortir des sentiers battus, briser les habitudes et faire quelque chose d’extraordinaire en permanence. Malheureusement, cela passe par des essais, des erreurs et l’échec.

Lire aussi : Le travail d’équipe

Notis©2013


Étiquettes : , , ,