Le vendredi fou
Publication : 29 novembre, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Economie | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, il est plus que temps de se lancer dans les achats afin de ne pas s’y prendre à la dernière minute et de se retrouver face à des biens en rupture de stock. Comme le veut la tradition, c’est à la fin du mois de novembre que se déroule le mythique « Black Friday », qui est une véritable institution en Amérique du nord (principalement aux Etats-Unis et Canada), nettement moins ailleurs. Mais, grâce à internet la « folie du vendredi » se joue également ailleurs.

Ce vendredi 27 novembre, les détaillants Nord-Américains jouent gros : faire plus que leurs concurrents et offrir des rabais monstres afin de générer de forts volumes de ventes. C’est aussi une bonne occasion de liquider les stocks qu’ils ne pensent pas être en mesure de vendre avant Noël. C’est exactement ce que font d’habitude les grandes chaines de la distribution aux prises avec une surabondance de biens invendus, en offrant « des aubaines jamais vues » et des cartes-cadeaux, notamment.

Lire aussi: St Valentin…

Ces liquidations permettent aux vendeurs pris dans le tourbillon du Vendredi Noir d’obtenir des liquidités pour passer leurs prochaines commandes. Les deux semaines qui suivent le « vendredi fou » sont particulièrement difficiles pour les vendeurs. En effet, l’on note une baisse des ventes de 4 ou 5 %. Ce déplacement des ventes s’opère vers la semaine la moins profitable, celle des soldes.

Notis©2013


Étiquettes : ,