Li-Fi, la nouvelle alternative au Wi-fi gratuit ?
Publication : 29 octobre, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (Un commentaire)

La prochaine génération de l’internet sans fil pourrait utiliser des lampes à diode électroluminescente (LED) converties pour transmettre des données plus rapidement et à moindre coût que les signaux Wi- Fi traditionnels. Sérieux concurrent au Wi-Fi (Wireless Fidelity), Li-Fi (Light Fidelity) transmet les données à l’aide du spectre de la lumière visible. Les scientifiques qui ont mis au point cette nouvelle alternative, estime sa vitesses de transmission à 10 Gbit / s – soit au moins 250 fois plus rapide que les bandes passantes traditionnelles.

Avantage décisif

De nombreux experts affirment que le Li-Fi représente l’avenir de l’Internet mobile, grâce à ses coûts réduits et une plus grande efficacité par rapport aux traditionnels Wi -Fi. Les connexions Wi -Fi et Li -Fi transmettent, tous les deux, des données sur un même spectre électromagnétique. Mais alors que le Wi -Fi utilise les ondes radio, le Li-Fi, lui, utilise la lumière visible. Ce qui constitue un avantage décisif. En effet, la lumière visible est beaucoup plus foisonnante que le spectre radioélectrique (10.000 fois plus) et pourrait téléporter plusieurs lignes de données de grande densité, avec une variation de luminosité (connection-déconnection) incroyablement rapidement – trop rapidement pour être perçu par l’œil humain.

UPVLCP

Les ampoules à LED existantes pourraient être converties pour transmettre des signaux Li -Fi avec une seule puce. La technologie du Li-Fi serait également utile en cas de risque d’interférence entre les fréquences radio et les circuits électroniques.

Toutefois, pour être une technologie aboutie, l’idéal serait que tout ce qui produit de la lumière se transforme en une station Li-Fi sans fil: de la TV à la lampe de chevet, de l’éclairage public aux panneaux électroniques d’affichage en rue. C’est l’objectif que le « Ultra parallèle Visible Light Communications project », une joint-venture rassemblant plusieurs universités écossaises (Oxford, Cambridge, Boston, Edimbourg, St Andrews et Strathclyde), est sur le point de réaliser.

Notis©2013


Étiquettes : , , ,