La flexibilité à l’embauche
Publication : 1 octobre, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Management, R.H. | Commentaire(s) (Un commentaire)

Selon le dictionnaire Larousse «flexible» signifie « souplesse, aisance, personne qui se plie, se courbe et s’adapte aux diverses circonstances ». Selon les experts en recrutement, la flexibilité fait marquer des points au près des recruteurs ; c’est la clé qui ouvre la porte de l’emploi. Et les employeurs sont à la recherche de personnes capables de s’adapter à l’évolution de plus en plus rapide du monde du travail. Mais trop de souplesse peut causer regrets et ennuis en cours de route. Voici ce qu’il faut faire et ne pas faire pour capitaliser la souplesse qui vous habite.

Les bienfaits de la souplesse

1. La plupart des recruteurs ont tendance à programmer  l’entretien au cours d’une journée normale de travail, soit entre 09h et 17h. Ne ménagez aucun effort pour être disponible dans cet intervalle horaire, afin de ne pas incommoder les personnes dont l’approbation est essentielle à votre embauche.

2. Vous n’êtes pas le seul postulant, essayez donc de planifier votre entrevue avec le(s) examinateur(s) le plus tôt possible. Le report de l’échéance, parce que vous avez d’autres plans dans votre programme hebdomadaire, augmente les chances que vous soyez battu sur le fil par quelqu’un d’autre.

3. Lorsque vous arrivez à l’entretien, attendez-vous à ce qu’il y ait un retard, un report ou une annulation, ce d’autant plus que vous n’êtes pas le seul intéressé par le poste. S’attendant à ce que votre entretien commence et se termine à une heure précise peut vous mener à une frustration inutile. La perte de sang froid, la gesticulation et autres signes de lassitude dans la salle d’attente sont de mauvaises augures. Ayez par devers vous quelque chose à lire dans la salle d’attente. Peut-être que vous trouverez quelque réconfort en discutant avec les autres candidats.

4. Attendez-vous à être en concurrence avec au moins 5 ou 6 personnes, pour un seul poste. Si au début ou à la fin de l’entretien, on vous demande de revenir pour la septième fois, accepter l’invitation joyeusement et remercier les recruteurs.

Les méfaits de la souplesse

Il ya des circonstances où être trop souple (dire oui à tout) pourraient vous desservir. Voici quelques exemples:

1. Si l’entreprise ciblée ne propose que 02 semaines de vacances pour les 05 prochaines années, vous devriez vous demander si vous seriez vraiment heureux de travailler dans de telles conditions, sans de véritables temps libres. Pour ceux d’entre vous qui profitent du temps libre, le poste de travail proposé risque d’être un enfer.

2. Si la description du poste de travail ne vous convient qu’à 75%, alors que vous attendiez une meilleure adéquation, dites-vous que le job ne sera pas une partie de plaisir.

3. Nous avons tous une  » petite voix  » dans notre tête qui nous aide à décider ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas. Si votre petite voix vous dit que l’alchimie avec votre patron et les autres membres de son équipe ne va pas prendre, ou que la culture de l’entreprise ne correspond pas à vos valeurs, alors vous devriez certainement écouter cette voix. Faire un mauvais choix est pire que de choisir à tort. Vous avez beaucoup moins de temps pour trouver un autre emploi lorsque vous travaillez dans de mauvaises conditions. Prenez le temps de trouver le poste de travail qui vous conviendrait.

Notis©2013


Étiquettes : , , ,

Articles similaires.