Le cancer est dans l’air
Publication : 20 octobre, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Environnement, Santé | Commentaire(s) (2 commentaires)

Pollution de l’air est la première cause environnementale du cancer, selon  l’Organisation mondiale de la Santé. Cette affirmation n’est pas une surprise, d’autant plus que de nombreuses études précédentes ont établit le rapport de cause à effet entre la pollution et le risque élevé de cancer. Mais, c’est la première fois que l’Organisation mondiale de la Santé classe officiellement la pollution atmosphérique dans la catégorie « cancérigène certain ».

« Un signal fort »

Gaz d’échappement des voitures, les centrales électriques, les émissions de gaz,  les chauffages industriels et agricoles, les appareils électro ménagers… contribuent tous à la pollution, selon le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’OMS. Cette nouvelle classification, indique l’OMS, est   » un signal fort  » pour la communauté internationale, afin qu’elle mette la pollution quotidienne de l’air à la même enseigne que la fumée de la cigarette, les rayons UV et le plutonium. L’OMS remet sur le tapis des études, portant sur des milliers d’hommes et de femmes suivis pendant plusieurs décennies, ayant décelé « des preuves suffisantes » que l’exposition à la pollution de l’air extérieur est une cause de cancer du poumon. Le CIRC a également noté un lien entre les polluants communs et le cancer de la vessie. Selon les données les plus récentes, 223.000 décès par cancer du poumon survenus en 2010 résultent de la pollution de l’air.

Une cause environnementale de premier plan

Bien que l’exposition à la pollution atmosphérique ait augmenté plus rapidement dans les pays industrialisés, particulièrement en Chine, l’avertissement s’applique à  » toutes les régions du monde « , disent les experts.  » L’air que nous respirons, poursuivent-ils, est devenu un mélange de substances cancérigènes. Nous savons maintenant que la pollution de l’air extérieur n’est pas seulement un risque majeur pour la santé en général, mais elle est aussi une cause environnementale de premier plan de décès par cancer. Le classement pollution de l’air extérieur comme cancérogène pour l’homme est une étape importante, a ajouté le Dr Christopher Wild, directeur du CIRC. Les moyens efficaces pour réduire la pollution de l’air  existent. Etant donné l’ampleur de l’exposition qui touchent les personnes à travers le monde, ce rapport devrait envoyer un signal fort à la communauté internationale d’agir sans plus tarder. La pollution de l’air était déjà connue pour être un facteur potentiellement important dans la manifestation d’autres problèmes de santés très graves, telles que les maladies cardiaques et pulmonaires.

Notis©2013

Sources:  Outdoor air pollution a leading environmental cause of cancer deaths


Étiquettes : , ,