L’esclavage moderne
Publication : 20 octobre, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Droit humanitaire | Commentaire(s) (2 commentaires)

Plus de 30 millions de personnes dans le monde vivent comme des esclaves, selon l’indice de l’esclavage mondial. D’après ce rapport annuel qui concerne 162 pays, l’Inde serait le continent où vivrait le plus grand nombre de personnes dans des conditions d’esclavage (14 millions). Mais la Mauritanie a le chiffre proportionnel le plus élevé, avec environ 4 % de sa population en situation d’esclavage. Les auteurs du rapport espèrent que ce nouvel indice  aidera les gouvernements à lutter contre ce qu’ils appellent un « crime caché ».

Triptyque

Ce rapport qui, selon ses auteurs, contient les données les plus complètes et fiables sur les conditions d’esclavage dans le monde entier, a été mené sur l’initiative d’Andrew Forrest, philanthrope connu pour son engagement en faveur de l’éradication de l’esclavage mondial. Forrest a été classé par Forbes comme le cinquième homme le plus riche d’Australie, avec une valeur nette de ses biens estimée de 5,7 milliards de dollars. Il adopta la cause, à la suite du récit de sa fille, bénévole dans un orphelinat au Népal en 2008 où elle a rencontré des enfants victimes de traite sexuelle. Forrest est signataire de la « Giving Pledge », initié par l’investisseur milliardaire Warren Buffett, dont les membres s’engagent à donner au moins la moitié de leur fortune à des causes philanthropiques.

L’indice, qui s’appuie sur 10 ans de recherche et a été produit par une équipe de 4 auteurs soutenus par 22 autres experts, est la première édition de ce qui sera un rapport annuel. Il classe 162 pays en fonction du nombre de personnes vivant dans l’esclavage ou dans un risque d’asservissements. Gina Dafalia, chargée de la compilation des recherches, a déclaré que le rapport est destiné à :

1° braquer les projecteurs sur la question de l’esclavage moderne ;

2° quantifier l’ampleur du phénomène dans différents pays ;

3° entreprendre des actions contre l’esclavage moderne.

Large ratissage

L’étude donne une estimation plus élevée du nombre global d’esclaves que les précédents rapports – notamment un rapport de l’Organisation internationale du travail, paru l’année précédente, qui a fixé le nombre d’esclaves à 20,9 millions-. Le nouveau chiffre de 30,8 millions d’esclaves résulte de l’utilisation d’une définition plus large de la notion d’esclavage. Cette conception large englobe la traite des êtres humains, le travail forcé ainsi que des pratiques telles que le mariage forcé, la servitude pour dettes et l’exploitation des enfants.

«La définition de l’esclavage moderne comprend, par exemple, le mariage forcé et servile, un concept qui n’est pas inclus dans l’estimation du BIT qui, lui, met l’accent sur le« travail forcé », a dit Gina Dafalia. La définition explicitement utilisée dans le rapport est «la possession et le contrôle d’une personne de telle manière à la priver de manière significative de sa liberté individuelle, avec l’intention de l’exploiter par les moyens tels que la violence, les menaces de violence, la tromperie et la coercition ».

Les résultats de cette enquête a reçu le soutien de personnalités internationales, dont l’ex-Premier ministre britannique Tony Blair et l’ancienne secrétaire d’Etat, Hillary Clinton. Cette dernière a déclaré que bien que le rapport: « ne soit pas parfait, il fourni cependant un point de départ. J’exhorte les dirigeants du monde entier à en tenir compte, comme un appel à l’action contre un crime moderne qui opère dans l’ombre. »

Le classements des pays qui appliquent l’esclavage moderne se présente comme suit :

Classement par le nombre d’esclaves
1 . Inde – 13 956 010
2 . Chine – 2 949 243
3 . Pakistan – 2 127 132
4 . Nigeria – 701 032
5 . Ethiopie – 651 110
6 . Russie – 516 217
7 . Thaïlande – 472 811
8 . RD Congo – 462 327
9 . Birmanie – 384 037
10 . Bangladesh – 343 192
Classement par proportion
1 . Mauritanie
2 . Haïti
3 . Pakistan
4 . Inde
5 . Népal
6 . Moldavie
7 . Bénin
8 . Côte-d’Ivoire
9 . Gambie
10 . Gabon

Notis©2015
Sources : The Global Slavery Index


Étiquettes : , , , , ,