Une crise suicidaire
Publication : 18 septembre, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Economie | Commentaire(s) (2 commentaires)

La récente crise économique pourrait être à l’origine de l’augmentation du taux de suicide en Europe et en Amérique, disent les experts. Leur analyse, parue dans le « British Medical Journal », est basée sur des données issues de 54 pays. Elle tente d’évaluer l’impact des problèmes financiers provoqués par l’endettement des ménages, l’effondrement du crédit et du marché du logement débutés en 2008. Il en ressort qu’une année après, le taux de suicide chez les hommes a augmenté de 3,3 % dans l’ensemble des pays occidentaux fortement touchés par le chômage.

Une économie instable

Les chercheurs des universités d’Oxford et de Bristol au Royaume-Uni, avec la collaboration de leurs collègues de l’Université de Hong Kong, ont utilisé la base de données de l’organisation mondiale de la santé, en particulier celles les centres de contrôle et de prévention de la mortalité, ainsi que la base de données des Perspectives de l’économie mondiale du Fonds monétaire international. De ces données, il appert qu’en 2009, il ya eu une hausse de 37 % du taux de chômage et une chute de 3% du PIB par habitant. Ainsi débutait la crise qui perdure. Un sondage réalisé au cours de l’année 2008 montrait déjà qu’une personne sur 10 parlait de « difficultés financières ». Dans le même temps, le taux de suicide chez les hommes ont commencé à grimper.

5.000 suicides supplémentaires.

Le pic des suicides a été principalement observé dans 27 pays européens et 18 pays de l’Amériques. En Europe, les suicides ont augmenté parmi les hommes âgés de 15 à 24 ans, tandis qu’en Amérique la hausse a été observée dans le groupe d’âge de 45-64 ans. Pourtant, le taux de suicide chez les femmes n’a pas changé en Europe et n’a augmenté que légèrement en Amérique. Les chercheurs disent que le lien entre les deux phénomènes est susceptible d’être causal – ce qui signifie que les suicides seraient liés au stress émotionnel inhérente à la récession économique – mais sans véritablement donner de preuves. Cela étant, Il est possible que d’autres facteurs entrent en jeux. Cependant, des organismes de bienfaisance en matière de santé mentale affirment, eux, que leur propre expérience est corroborée par la théorie des chercheurs. Un porte-parole des Samaritains a d’ailleurs déclaré: « Ce n’est pas une surprise pour nous, le fait de dire que les suicides augmentent pendant les récessions. C’est évidemment un facteur que les gouvernements doivent garder à l’esprit lors de l’élaboration de leurs budgets et lois de finance ».

Notis©2013

Illustration : un chômeur grecque tentant de s’immoler devant une banque (crédit photo : REUTERS/Nodas)


Étiquettes :