Plus d’1/2 femmes « couchent » avec un smartphone
Publication : 1 juin, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : NTIC, Société | Commentaire(s) (2 commentaires)

Le site internet AVG Technologies a interrogé 4.000 femmes en France, au Brésil, au Canada, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Allemagne. Le résultat est sans appel : 57 % d’entre elles disent pouvoir abandonner le sexe plus facilement que leur appareil fournisseur de multifonctionnalité. Et les championnes sont les Américaines, puisque ce sont les premières à renoncer au sexe et à préférer un produit qui, en quelques années, a considérablement étendu son marché, jusqu’à dépasser les mobiles classiques.
Nomophobie
Le café du matin, le dessert, le jogging… Il y a des plaisirs et habitudes que l’on n’abonnerait pour rien au monde. Et parmi eux, consulter son smartphone fait désormais partie de ces petites choses du quotidien dont on ne peut pas se passer. Tandis que les « nomophobes » (qui ne peuvent se passer de leur téléphone portable sans éprouver une peur panique) font cette année leur apparition au Larousse, il semble bien que le nom commun puisse se décliner au féminin. En effet, selon les résultats d’une vaste enquête internationale, il ressort que les femmes y seraient complètement accros.
Conquête et connexion
Mais pourquoi donc choisir le smartphone à la place du reste ? L’étude d’AVG Technologies démontre que les femmes sont nombreuses à l’utiliser pour trouver l’homme de leur vie ou au contraire… pour rompre ! Une femme sur quatre a expliqué avoir mis un terme à une liaison par SMS.
La dépendance au smartphone est parfois due à la peur de manquer quelque chose sur les réseaux sociaux. Pour que cela n’arrive pas, certaines vont même jusqu’à dormir avec leur téléphone. Messieurs, à vous de jouer pour reconquérir votre place !
Notis©2013


Étiquettes : ,