La réincarnation de Snoop
Publication : 5 mai, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Culture | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Snoop Dogg, de son vrai nom Calvin Cordozar Broadus Jr., connu sous le nom artistique de Snoop Doggy Dogg et parfois appelé Bigg Snoop Dogg, s’est « réincarné » en Snoop Lion. C’est sous cette dernière dénomination que le rappeur, producteur et acteur américain, né le 20 octobre 1971 à Long Beach, en Californie, a mis officiellement sur le marché, le 23 avril 2013, sa dernière réalisation, un album reggae intitulé « Reincarnated ». Cette nouvelle réalisation est accompagnée d’un documentaire portant le même titre, actuellement disponible via la toile numérique et traitant de son voyage effectué en Jamaïque, l’année dernière. Un beau livre, somme toute, à propos d’un coup de foudre et d’une étreinte culturelle avec les Caraïbes.

Non aux armes à feu !

Dans ce documentaire, Calvin Cordozar Broadus Jr., affirme avoir utilisé la logistique et l’esprit du reggae pour mieux faire passer des thèmes positifs. L’une de ses nouvelles chansons, « No Guns allowed, » (Interdiction d’Arme à feu) dénonce la prolifération des armes à feu au sein de la population. Une position d’autant plus radicale que Calvin Cordozar Broadus a semblé pendant longtemps « rapper » en faveur de la violence par les armes. Une position qu’il ne regrette cependant pas : « tout ce que j’ai fait dans le passé était nécessaires pour que j’arrive là où je suis » a-t-il affirmé.

M. Broadus ne compte d’ailleurs pas s’arrêter à ce « coup d’essai ». Le groupe musical qu’il a constitué pour la réalisation de « Reincarnated » est placé sous les signes la longévité et la pertinence. « Grâce à ce groupe, dit-il, je suis encore là et encore plus pertinent». Et il ne s’agit pas simplement une question de marketing. « Le Reggae ne vend pas autant que le hip-hop», dit-il. « Il n’a jamais été question de vente, il s’agit d’un sentiment. Cette musique est taillée pour mon âme, et j’étais prédisposé à emprunter cette voie. Donc je veux m’y fondre et tout donner. »

L’universalité du Reggae

M. Broadus, qui est originaire de Long Beach, en Californie, a des parents d’origine haïtienne, mais n’a pas de racines jamaïcaines. « Mais quand j’étais là-bas (l’an dernier) dans les Caraïbes, je ressemblais à la moitié des gens que j’ai rencontrés. Je n’ai pas eu l’occasion de vérifier mes racines sur Ancestry.com. On ne sait jamais.  » a-t-il ajouté.

Les gens de la communauté reggae de l’Iles ont commencé à l’appeler « Lion » (il a fait plusieurs séjours dans les Caraïbes ces dernières années), et il a décidé d’utiliser cette nouvelle variante pour en faire une nouvelles vision. « Je l’ai juste adapté et connecté à mon prénom, Snoop. Tout cela fait partie de ma personnalité. Le chien (Dog) est toujours en moi. Mais en même temps, je suis le Lion. »

snoop-ganjah

L’album « Reincarnated » dispose d’un certain nombre de « guest stars » (invités), y compris les artistes jamaïcains, comme Mavado et Mr. Vegas. Il y a aussi un magnifique duo entre M. Broadus et Nashville (Miley Cyrus) à travers le titre « Ashtray et Heartbreaks. » (Cendriers et crises cardiaques). « Nous avons tous les deux, chacun de son coté, rouler notre bosse dans la vie», explique M. Broadus. «C’est une composition qui parle d’elle aussi bien que de moi et beaucoup de gens. Avec une chanteuse aussi formidable, on ne peut que faire quelque chose de grandiose ! »

La mise en veilleuse du Hip Hop

Selon Kwame Dawes, auteur du livre « Bob Marley: Genius lyrique» et du recueil de poésie à paraitre « Duppy Conquerer », M. Broadus fait partie d’une longue lignée de musiciens non jamaïcains qui ont plongé et réussi dans le Reggae. «Cette histoire, dit-il, relève d’une longue tradition: Paul Simon, Eric Clapton, The Police, The Clash, Bob Dylan, Sinéad O’Connor- Dois-je continuer ? » M. Dawes a donné une explication à cet engouement: « La raison est simple: reggae propose une plate-forme, une base pour explorer la musique populaire tout en restant enraciné dans les questions politiques, la foi et l’esprit de rébellion … Je pense que c’est cette démarche qu’emprunte Snoop, même si cette dernière ne me parait pas sincère. »

Calvin Cordozar Broadus ne fait pas une croix sur le monde du hip-hop qui est en manque de nouvel album sous le nom de Snoop Dogg depuis bien longtemps. Il compte continuer à utiliser ce nom en dehors de ses travaux de reggaeman. «Je ne pense pas pouvoir quitter entièrement le hip hop. Je suis actuellement traversé par une émotion qui me pousse à m’exprimer à travers le vocable de cette musique que je vie en ce moment. Quand le hip hop aura besoin de moi, je reviendrai. »

Notis©2013


Étiquettes : , , ,