Hommage à Margaret Thatcher
Publication : 9 avril, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Politique | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Peu de temps après l’annonce de la mort de Margaret Thatcher, hier matin, 09 avril 2013, les hommages émanant des gouvernements du monde entier ont afflué. A commencer par le Premier ministre et chef du parti conservateur britannique, David Cameron, qui a affirmé : « Contre vents et marées, notre première femme Premier ministre, Margaret Thatcher a réussi non seulement à diriger notre pays, mais aussi elle a sauvé notre pays ». Le président américain Barack Obama a déclaré: «En tant que fille d’un épicier qui s’est forgée une personnalité pour finir première femme Premier ministre de la Grande Bretagne, elle demeure un exemple pour nos filles. Elle a ainsi prouvé qu’il est possible de briser les chaines invisibles de la société. ». Mais à l’autre bout de l’échiquier politique national, les gens n’attendent pas verser de larmes de crocodile.
Divisions
Ce mardi matin, plusieurs journaux du Royaume-Uni affichent des messages contrastés sur l’ex-Première ministre. « La femme qui a divisé une nation», constitue la une du Daily Mirror. « Adorée, haïe, mais jamais oubliée », titre l’Echo du Nord. Certains gauchistes, y compris dans le sud de Londres – en souvenir aux scènes d’émeutes des années 1980, signes de profondes divisions sociales ainsi que de la fracture raciale – ont organisé une fête de rue pour célébrer l’événement. En effet, le Gouvernement Thatcher avait à l’époque privatisé plusieurs entreprises publiques, ce qui entraina le courroux des syndicats et une grève des mineurs qui dura une année (1984-1985). Le syndicat des mineurs de charbon a d’ailleurs publié un communiqué lundi après midi en ces termes : «bon débarras !». Des signes de célébration de joie ont été également observés en Argentine. Thatcher y a envoyé une troupe militaire pour reprendre les îles Falkland, après une invasion de 1982 par les forces argentines, une opération qu’elle-même qualifia du plus grand triomphe de son long mandat.
Le journal Socialiste, The Worker, affiche un seul titre: «Réjouissez-vous !», tandis que l’étoile du matin, un quotidien spécialisé dans les questions syndicales, dit de Thatcher qu’elle a été «la femme qui a divisé la Grande-Bretagne. »
Honneurs
Thatcher a dirigé le Parti conservateur pendant trois mandats, de 1979 à 1990, la plus longue période de primature en Grande Bretagne, depuis le début du dix-neuvième siècle. Elle se retira de la vie publique en 2002, apparaissant occasionnellement dès lors.
Le gouvernement britannique a déclaré qu’un enterrement cérémonial, avec les honneurs militaires, aura lieu à la cathédrale St Paul de Londres. Conformément à la volonté de sa famille, la cérémonie ne sera pas un enterrement d’Etat. « Des personnalités et institutions ayant eu des liens avec Madame Thatcher seront invitées. Le service sera suivi d’une crémation privée. Toutes les dispositions mises en place sont conformes aux souhaits de la famille de Madame Thatcher. » a annoncé le bureau de Monsieur Cameron, premier ministre britannique, dans un communiqué.
Thatcher a entretenu une relation étroite avec le président américain Ronald Reagan dans la guerre froide, et a partagé avec lui sa foi dans le libéralisme économique. Pour elle, tout gouvernement fort et centralisé est voué à l’échec.
L’ancien président soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, qui a tenu des réunions fréquentes avec Thatcher à la fin de la guerre froide, a dit qu’elle était un « grand homme politique » qui restera dans l’histoire.
«Thatcher, a-t-il dit, était une personne dont les paroles avaient beaucoup de poids. Sa mort est une triste nouvelle».
Notis©2013


Étiquettes : , , , , ,