La Saint-Valentin: une fête commerciale !
Publication : 12 février, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Economie | Commentaire(s) (Un commentaire)

Les amoureux font la fête le 14 février dans presque tous les  pays du monde. Les couples célèbrent  ou dévoilent leur amour et s’offrent des cadeaux, notamment, des roses rouges, qui sont l’emblème de la passion. La Saint-Valentin est célébrée depuis le XVe siècle. D’origine païenne, cette fête a été récupérée par l’église catholique, qui la placée sous l’a protection d’un saint. Mais, la saint-Valentin n’est plus qu’une affaire de passion amoureuse : elle a fini par être récupérée par le commerce et suscite presqu’autant de remue-ménages que la période de Noël.

Marketing

Les commerçants, les restaurants et les hôtels saisissent l’occasion de la saint-Valentin pour faire du chiffre d’affaires. Tous jouent sur l’émotion pour booster leurs ventes. Les fleuristes, restaurateurs, parfumeries, bijouteries, entre autres, innovent et enjolivent leurs vitrines aux couleurs de la Saint-Valentin, avec notamment une profusion de cœurs rouges, de diverses tailles, et en diverses matières. Les enseignes rivalisent d’ingéniosité pour proposer des produits originaux et attractifs. Au bout du compte, le consommateur, qui ne voit que du rouge, n’a que l’embarras du choix. Beaucoup d’entreprises en profitent aussi pour faire des promotions et de la communication autour de leurs produits hors de saison. En outre, beaucoup de commerces enregistrent à la mi-février un pic au niveau des ventes. Les fleuristes se préparent à cette journée depuis plusieurs jours. Certains sont débordés de commandes… Ceci étant, la crise économique pourrait bien ralentir un peu les ventes, mais d’après plusieurs commerçants interrogés, il est encore difficile de se prononcer puisque l’essentiel des ventes est réalisé le jour même de la Saint-Valentin. Les consommateurs attendent donc la dernière minute pour acheter leur bouquet de fleurs, réserver une table au restaurant ou une chambre à l’hôtel.

Effet de mode

Le revers de la médaille : si une personne en couple ne reçoit rien, elle risque de remettre en question son partenaire, et si une personne célibataire ne reçoit rien, elle risque de se sentir encore plus seule que d’habitude. A moins évidemment, de ne pas accorder d’importance à la Saint-Valentin. A chaque personne d’être libre de vouloir ou non rentrer dans le jeu des commerçants, à chaque valentin/e de savoir s’il est nécessaire de prouver son amour un jour donné.

Les sages nous enseignent que lorsqu’on aime une personne, on prend le risque de ne plus être aimé, cadeau ou non. L’amour se cultive chaque jour, par de petites attentions, par le partage. Surprendre l’autre serait, bien plus efficace un jour où la personne ne s’y attend pas…

Notis©2013

Illustration: Dalì – Meditative Rose


Étiquettes : , ,