Du « Blues » pour Aaron Swartz
Publication : 14 janvier, 2013 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Droit humanitaire, NTIC | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Le monde de l’Internet rendait hommage dimanche,13 janvier 2013, au « hacker extraordinaire » qu’était Aaron Swartz, le génie informatique et cofondateur du réseau social Reddit qui s’est suicidé à l’âge de 26 ans, ses proches accusant la justice d’en être en partie responsable. « Adieu à Aaron Swartz, hacker et militant extraordinaire », lançait dimanche sur son site internet Electronic Frontier Foundation, qui saluait « un ami et collaborateur » de l’association de défense des droits dans le monde numérique.

Combattant de la Liberté

Aaron Swartz, cofondateur du réseau social Reddit, très en vogue aux États-Unis et militant pour l’accès libre à Internet, a été retrouvé mort pendu à son domicile à Brooklyn vendredi soir. Ses obsèques auront lieu mardi à Chicago. Ce prodige de l’informatique, qui avait participé à l’élaboration du format RSS à l’âge de 14 ans, devait comparaître le 1er avril devant la justice. Il était accusé d’avoir volé en 2011 des millions d’articles scientifiques et littéraires à JSTOR, un service d’archivage en ligne de publications universitaires et scientifiques, accessible uniquement par abonnement.

pod12112015Aaron-Swartz

Le jeune homme avait téléchargé ces milliers de données en laissant, pendant deux jours, un ordinateur caché dans un placard du prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology). Il risquait jusqu’à 35 ans de prison et un million de dollars d’amende et plaidait non coupable. À la suite de son arrestation en 2011 à Boston, son organisation de lutte contre la censure Demand Progress avait protesté en disant que ces poursuites « n’avaient pas de sens ». La famille et les amis du militant ont reproché à la justice et au MIT, à l’origine des poursuites, de porter une part de responsabilité dans ce suicide.

« Nous avons perdu un sage »

« La mort de Aaron n’est pas une tragédie personnelle, c’est le fruit d’un système de justice qui a dépassé les bornes. Les décisions prises par la justice du Massachusetts et le MIT ont contribué à sa mort », dit la famille dans un communiqué publié sur un site à la mémoire du jeune homme rememberaaronsw.tumblr.com. Contacté par l’AFP, le bureau du procureur s’est refusé à tout commentaire « par respect pour la famille ». L’inventeur du Web (World Wide Web) Tim Berners-Lee a indiqué dans un tweet : « Aaron est mort. Vagabonds du monde, nous avons perdu un sage. Hackers pour le droit, nous sommes un de moins. Parents, vous avez perdu un enfant. Pleurons. »

Un des amis du jeune homme, Larry Lessing, s’est emporté sur le site Boingboing.net contre la justice qui avait accusé Aaron Swartz d’avoir « volé » des biens « valant des millions de dollars ». « Aaron n’a jamais rien fait dans sa vie pour faire de l’argent, il ne travaillait que pour l’intérêt général, il était brillant, drôle, c’était un gamin génial. » Il y a deux ans, le FBI avait lancé une enquête contre le jeune informaticien qui avait publié des documents de la Cour fédérale américaine normalement accessibles contre paiement. En 2008, il fallait payer huit cents par page. En moins de trois semaines, il avait réussi à charger plus de 18 millions de pages d’une valeur estimée à 1,5 million de dollars. Aucune charge n’avait alors été retenue contre le jeune homme.

Dépression

Mais le jeune informaticien souffrait aussi de longue date de dépression, selon ses amis. « Aujourd’hui, tout le monde se demande si Aaron ne s’est pas tué parce qu’il ne voulait pas aller en prison. Peut-être. Mais Aaron souffrait aussi de dépression depuis de nombreuses années », écrit sur Boingboing.net Cory Doctorow, militant de l’Internet et ami du jeune homme, Aaron « en avait parlé publiquement et en parlait avec ses amis ». En 2007, Aaron Swartz avait publiquement évoqué l’idée du suicide, selon le New York Times qui lui consacrait dimanche une demi-page. Sur son blog, il évoquait ainsi un monde « teinté de tristesse ».

Notis©2013


Étiquettes : , , , , ,